bellebacchante

L’événement de l’automne à ne pas manquer aux Bacchanales !

« Sanglier champêtre » 

Christophe Dufau et toute son équipe vous accueillent dans l’enceinte des Bacchanales dans une ambiance conviviale et décontractée, avec au programme :

  •  11h30 Découverte et dégustation de vins natures présentés par des vignerons récoltants, propriétaires et passionnés ! De nombreuses régions vinicoles françaises et étrangères (Espagne, Italie, Autriche) seront présentes.
     – François Chassaignon, sommelier préféré de Christophe, sera lui aussi aux côtés des vignerons !
    5€ – la dégustation
  • 12h30 Déjeuner : Sangliers à la broche, Terrine de légumes d’automne et Dessert de saison 29€  Sur réservation.

 – Musique live : Julien Pérez saxophoniste « électro-jazz »  nous enveloppera de musique tout au long de cette journée extraordinaire jusqu’au dîner !

  • 20h00 Dîner  « Gastronomique Sauvage » par Christophe Dufau.
    6 plats, accord mets et vins avec poissons sauvages de Méditerranée et du gibier
    du terroir français.
    Les vignerons présenteront à votre table leurs vins en accord avec vos plats.
    110€ – vins compris. Sur réservation.

Réservation auprès de Sébastien pour midi ou soir : +33(0)4 93 24 19 19 ou par mail lesbacchanales06@orange.fr

Au plaisir de vous accueillir.

 

LES VIGNERONS:

  – Domaine Gramenon, Michèle Aubery, Maxime Francois Laurent

Côtes du Rhône

michele-aubery-gramenonDe la philosophie à la vigne.
Depuis l’origine, la vigne a été cultivée de façon naturelle et biologique. Nous, il y a 30 ans, on appelait cela,
« travailler normalement !»
Oeuvre de toute une vie et de toute une famille, le Domaine Gramenon est né en 1979 sur les hauteurs de Montbrison-sur-Lez. C’est avec 12ha de vignes, dans le nord du Rhône sud, que Philippe Laurent et Michèle Aubéry démarrent leur aventure.
Le domaine fait aujourd’hui 26ha, principalement planté en Grenache, avec en plus un peu de Syrah, de Cinsault, de Clairette et de Viognier. Les terroirs sont situés sur des barres calcaires, en altitude, ce qui apporte énormément de fraicheur aux vins. Les terroirs de Vinsobres sont eux plus solaires.
On ne devient pas un symbole des vins nature par hasard et ça commence même à la vigne. Au domaine Gramenon les traitements sont biologiques et biodynamiques, le sol est travaillé, les rendements maitrisés.. tout tend vers la qualité.
Ce qui marque, dans les vins du domaine, c’est cette franchise, cette honnêteté affirmée. Les vins ne trichent pas, ils sont droits et éclatants de fraicheur. Et si certaines cuvées sont de plaisir immédiat d’autres méritent vraiment d’être attendues.

 – Domaine Barbossi : Mandelieu, Alpes Maritimes

images-1Cultivés dans les Alpes-Maritimes sur les contreforts de l’Estérel, associés au climat méditerranéen et aux influences maritimes, les vins du Domaine de Barbossi puisent leur caractère dans la richesse et la diversité de ses terroirs. La roche mère du vignoble, la Rhyolite, qui donne la couleur rouge à l’Estérel, les sols limon argileux et sableux, l’utilisation de cépages (Cinsault, Grenache, Syrah, Carignan, Rolle, Chardonnay et Muscat petit grain, Clairette) permettent de produire des vins de grande qualité, charpentés ou fruités.

Agées de 1 à 35 ans et exclusivement cultivées de façon traditionnelle, les vignes s’étendent sur plus de 10 hectares. Grâce à l’ensoleillement qui permet aux raisins de se charger en sucre, à la proximité de la mer et à la végétation propre à l’Estérel qui apportent fraîcheur et acidité, le Domaine de Barbossi propose des rouges, des rosés et des blancs qui reflètent toute la personnalité de ce site unique.

– Domaine MILAN: Saint Rémi De Provence

Henri Milan

imgresGéologiquement le domaine Milan est comme tout grand terroir, issu de la rencontre d’une montagne ‘les Alpilles’ créant une déclivité propice à une originalité de terroirs et par une climatologie exceptionnelle faite d’une influence méditerranéenne tempérée par une fraîcheur relative.

Des marnes bleues sur éboulis calcaires pour le domaine Milan.

Pour le Clos Milan des graves mélangées à du sable marin du quaternaire.

La magie de ce terroir a été de plus confirmée en 1996 par le célèbre agro-biologiste des sols Claude Bourguignon. En effet, il a constaté que les marnes bleues avaient une capacité d’échange électrique propice à la création de très grands vins blancs

La sensibilité autant que les goûts d’Henri ont permis au domaine de créer des vins originaux et complexes où l’harmonie des cépages assemblés par terroirs, donne une finesse et un « grain » que l’on ne retrouve qu’en Bourgogne.

Enfin, les vins sont traités avec la plus extrême délicatesse afin de pouvoir donner une sensation de plénitude lors de leur dégustation. Jamais de filtration, un transport par une pompe à galets asymétriques, une mise en bouteille par siphon.

 – Domaine Clos Saint Vincent : BELLET 

imagesAu printemps 1993, les familles Sicardi et Sergi, acquièrent la propriété du Clos Saint Vincent.
La relance de ce domaine à qui la propriété a su imprimer de nouvelles stimulations, à commencer par l’extension des vignes, aujourd’hui six hectares et par l’adaptation de la production en privilégiant celle du raisin de qualité, en cultivant les terrain avec un rigoureux respect de l’environnement et la mise en place d’une méthode de culture bio et la biodynamie.

Selon un calendrier lunaire, des préparations d’origines végétales, comme les tisanes d’orties, animalers comme le composte de fumier ou minérale, comme la silice pilée sont appliqués sur les vignes.

imgres-1

Ici aucun produit chimique n’est utilisé.

– Domaine de Vinceline : BELLET 

Vincent Dauby
imgres-2
Sur la colline du Saquier, la Cuella est une parcelle exposée ouest-nord-ouest sur le terroir de l’AOC Bellet. C’est là que Vincent Dauby a planté ses vignes pour créer son propre domaine en 2003 ; Vin comme Vincent, et Céline comme le prénom de sa femme. Il n’en est pas à son coup d’essai ; après avoir passé son BTS viti-oeno, il a forgé son savoir dans plusieurs domaines, en Provence, et sur différents terroirs pour comprendre que c’est à Bellet qu’on a le plus beau « rolle ». C’est pourquoi après 20 ans de travail dans la vigne, et principalement dans l’appellation, il s’est lancé dans l’aventure. Micro domaine pour l’instant, mais qui a la fierté d’exister dans une petite appellation menacée par la pression immobilière. Ce sont 4000 m2 de rolle, plantés en 2003, et 4000m2 de folle noire et grenache de 2007, qui font la production du domaine. Vincent exploite aussi 450 oliviers à retailler à Lescarenne, un terroir en AOC Olive de Nice, situé à 500m d’altitude, et qui donne des idées au vigneron pour une plantation de cépages tardifs. A Vinceline on attache de l’importance au sol et à la matière première. Le travail est manuel ou mécanique, pour être en adéquation avec la typicité, dans le pur esprit de l’agriculture biologique, certifiée depuis 2012. Les rendements sont limités à 800 grammes de raisin par pied, soit 4 ou 5 grappes. Partisan d’une expression naturelle, Vincent a fait l’acquisition d’un pressoir vertical à main. Depuis 2009, le domaine a produit un blanc de Bellet, un Vin de Pays des Alpes Maritimes rouge et maintenant un rouge AOC Bellet élaboré à 100 % à partir de folle noire. Il est à noter que ce dernier comme l’ensemble de la production est vinifié sur place, le domaine possédant désormais sa propre cave.

– Domaine Tiberi Umbrie : ITALIE

A propos de nous

imgres-1

Depuis quatre générations, notre famille vit de la culture de la terre et a rendu l’art de la production de vin. À ce jour, trois générations sont comparées à la cave pour donner, le plus ancien et toujours respecté la tradition, une nouvelle prise de conscience. De cette réunion, il est né la production de notre vin naturel.

Territoire

imgres

Les trois hectares de vignes sont situées dans un petit village de la zone Pérugin, environ 350m au dessus du niveau de la mer.
L’exposition au sud-ouest du sol permet à la vigne de profiter amplement l’exposition au soleil et une bonne ventilation.
Le sol, riche en squelette, assure un bon drainage.

Philosophie

imgres-2La longue expérience dans le soin des vignes et le travail cave nous a appris que le respect de la nature et de la tradition sont le véritable secret d’un bon vin.Assecondiamo son temps et nous laissons notre travail est marqué par la lune et les saisons.

– Glouglougeule, Philippe Quesnot

 DSC00259On le disait peu doué pour les études et c’était justifié. Mai 68 y met rapidement un terme.
1969, croyant intégrer une agence de publicité parisienne, il se retrouve grouillât dans un bureau d’études béton armé.
Philippe Quesnot file s’installer dans le Sud.
En 1980, il abandonne le bâtiment pour devenir « épicier de quartier ». Il ouvre avec un ami une supérette à Grasse. Il rencontre à cette époque différents vignerons qui vont l’initier aux vins nature, cette nouvelle connaissance devient une véritable passion et il peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir une des plus belles sélections de vins nature du Sud dans une supérette.
Son taux de gamma-GT et des photos compromettantes issues de sa rencontre avec Yan Lindingre lui ouvrent la rubrique « Comme dans un Litre » de Fluide Glacial.
Il est, avec Michel Tolmer, auteur du blog « Glougueule » pour les femmes et hommes de glou.Copin Kopine